News & Actualités

Comment fonctionne le remboursement des chaussons anti-chute pour personnes âgées ?

remboursement des chaussons anti-chute senior

Les chaussons anti-chute sont spécialement pensés pour les personnes âgées rencontre une perte de mobilité, temporaire ou permanente. Ces chaussons peuvent être remboursés par la Sécurité sociale, généralement jusqu’à 55,05 €, à condition qu’ils soient classés CHUT.

La mutuelle peut également prendre en charge un montant dépendant des garanties souscrites. Les meilleures mutuelles peuvent prendre en charge jusqu’à une paire par an. Vous pouvez consulter ce guide de Selectra.info sur les mutuelles seniors pour plus d'informations.
 

Chaussons anti-chute : Fonctionnement et utilité pour les personnes âgées

Les données EPAC (l’enquête permanente sur les accidents de la vie courante) de 2010 indiquent que 85% des personnes de 65 ans qui se rendent aux urgences pour un accident de la vie courante s’y rendent suite à une chute. La moyenne augmente à 71% pour les personnes âgées de 65 à 69 ans, 78% pour les personnes âgées de 70 à 74 ans, 85% pour les personnes âgées de 80 à 84 ans, 93% pour les personnes âgées de 85 à 89 ans, et 95% au-delà.
 

En 2014, le PMSI a référencé 76 100 hospitalisations d’une personne de plus de 65 ans dues à une fracture du fémur, et 90% de ces hospitalisations faisaient suite à une chute. Il est particulièrement dangereux de tomber lorsqu’on habite seul, étant donné le risque d’incapacité de prévenir les secours ou un proche.
 

Pour réduire le risque de chute en intérieur, des chaussons sont spécifiquement conçus avec une semelle anti-dérapante et une forme permettant un maintien renforcé du pied. Ceci réduit le risque de torsion du pied, et de dérapage sur les surfaces lisses ou mouillées, réduisant alors les accidents du quotidien.
 

A lire aussi : 10 conseils pour éviter les chutes à la maison
 

Remboursement des chaussons anti-chute pour les personnes âgées

Les chaussons anti-chute peuvent être remboursés en partie par la Sécurité sociale, et en partie par la mutuelle.
 

Par la Sécurité sociale

La Sécurité sociale rembourse les équipements médicaux prescrits par un médecin, il est donc indispensable que les chaussons anti-chute soient acquis sur la prescription de son médecin traitant ou d’un orthopédiste.

Le remboursement est établi à 60% des frais dépensés par le patient, dans la limite d’une base de remboursement de 55,05€, soit un remboursement maximal de 33,03€.
 

Par la mutuelle

Les contrats de complémentaires santé peuvent rembourser le reste à charge du patient, au moins à hauteur de 40% de la base de remboursement, soit 22,02€. Ainsi, les deux remboursements cumulés, le patient est couvert jusqu’à 55,05€ par paire de chaussons anti-chute.

Certaines mutuelles, particulièrement les contrats dédiés aux séniors, peuvent prendre en charge au-delà de la base de remboursement, soit en appliquant un plafond de dépenses supérieur à 100%, soit en appliquant un plafond forfaitaire annuel.
 

Quelles sont les marques de chaussons anti-chute remboursées ?

Le remboursement n’est pas directement lié à la marque du chausson, mais au fait qu’il soit classifié CHUT (chaussure à usage temporaire) ou CHUP (chaussure à usage prolongé).
 

Certaines marques commercialisent des chaussons CHUT ou CHUP, comme Gibaud ou Dr. Comfort. Les chaussons médicaux Gibaud ont l’avantage d’être en tissu adaptable au pied, avec une fermeture par scratch, ce qui est très pratique en cas de bandage, inflammation, œdème ou pathologie particulière. Les chaussons médicaux de la marque Dr. Confort sont particulièrement pensés pour les personnes diabétiques, comme le modèle Adonis, ou encore pour soulager les personnes ayant un hallux valgus, comme le modèle féminin Rejila.
 

Le coût moyen d’une paire de chaussons anti-chute varie entre 50 et 80 € pour les modèles classiques. Pour des chaussures plus esthétiques, voire des baskets anti-chute, on comptera plutôt 110 €.
 

Les alternatives aux chaussons anti-chute remboursées pour les personnes âgées 

Les personnes âgées n’ayant pas accès à des chaussons anti-chute remboursés, peuvent se tourner vers d’autres solutions, selon leurs besoins et leurs couvertures.
 

Les semelles orthopédiques

Selon les situations, le médecin généraliste peut orienter le patient vers un orthopédiste, qui pourra prescrire des semelles orthopédiques, appelées aussi orthèses plantaires. Ces dernières sont particulièrement adaptées aux problèmes de postures, notamment entrainant des maux de dos, genoux ou hanches, ainsi que pour soulager des problèmes dermatologiques.
 

Les orthèses plantaires s’insèrent dans les chaussons que le patient possède déjà, et sont fabriquées sur mesure pour le patient. Ceci implique un coût plus important, souvent compris de 150 à 200 €, qui est moins bien remboursé par la Sécurité sociale, mais peut être couvert par la mutuelle. La base de remboursement de l’Assurance Maladie est de 28,86 € à partir d’une pointure 38, que soit une paire de chaussures pour hommes ou pour femme, dont 60% sont remboursés, soit 17,31 €. Le reste à charge peut être remboursé par la mutuelle, selon l’étendue des garanties.
 

Le déambulateur fixe

Le cadre de marche est le nom médical du déambulateur, fixe et sans roues. Cet équipement permet au sénior d’avoir un appui stable, soutenant son corps par l’appui des bras.
 

Cet équipement a une base de remboursement de 53,81 €, et est remboursé, comme les solutions précédentes, à hauteur de 60 % par l’Assurance Maladie, le reste pouvant être pris en charge par la mutuelle.
 

Le coût moyen d’un cadre de marche est de 30 à 60 € pour un déambulateur classique, et peut aller jusqu’à 100, voire 150 €, si on opte pour un équipement plus léger ou avec un siège ou un panier.
 

A lire aussi : Quels sont les fauteuils roulants pris en charge par la Sécurité sociale ?


 

 

FAQ sur le remboursement des chaussons anti-chute pour les personnes âgées
 

Quelle est la différence entre une chaussure anti-chute et une chaussure CHUT ?

Les chaussures anti-chute disposent d’une semelle anti-dérapante et d’une structure particulière qui permet un meilleur maintien du pied ou une largeur plus importante pour répondre à un besoin médical. Beaucoup de marques peuvent proposer des chaussures anti-chute, mais la classification “CHUT” sont des dispositifs médicaux au sens de l'article L. 5211-1 du code de la santé publique. Les chaussures CHUT doivent permettre décharger l’avant du pied, décharger le talon, ou permettre l’augmentation du volume du pied.
 

Qu’est-ce qu'une chaussure CHUP ? 

Les CHUP, chaussures à usage prolongé, sont destinées à corriger des anomalies prolongées, qui ne nécessitent pas pour autant une semelle réalisée sur mesure. Elles permettent notamment un maintien renforcé du pied ou une correction particulière. Les CHUP sont particulièrement recommandées pour les maladies neurologiques, vasculaires ou orthopédiques, qui risquent d’apporter des douleurs ou des raideurs qui s’amplifient sans chaussure spécifique.
 

Quand utiliser des chaussons anti-chute ? 

Les chaussons anti-chute sont particulièrement recommandés pour les personnes âgées qui perdent en agilité et en stabilité. Ces équipements sont également adaptés en cas de soins temporaires, comme un pansement, un atèle ou une inflammation.

Petit futé
La presse en parle :